Les jeux

Les règles

  • Consulter les règles du Punto Banco

     

    Le Punto Banco est une variante du Baccara.

    But du jeu :

    Le joueur doit parier sur qui de la ponte (punto) ou de la banque (banco) se rapprochera le plus de 9 avec un maximum de 3 cartes.

    Le Punto Banco se joue avec 6 jeux de 52 cartes distribuées avec un sabot.

    Valeur des cartes :

    Les cartes ont leur valeur nominale. Les dix, valets, Dames et Rois valent 0 point.  L’as vaut 1 point.

    A partir de la dizaine, seules les unités comptent.
    Par exemple, 6 + 5 = 11 = 1 au total, 4 + 6 = 10 = 0 au total, dans ce cas on dit « Baccara ».

    Déroulement de la partie :

    Le joueur doit miser sur un des 3 paris possibles : PUNTO, BANCO, EGALITE.

    Il peut également miser simultanément sur ÉGALITÉ et sur l’une des deux autres chances : PUNTO ou BANCO.

    Le croupier distribue une carte à la ponte puis une carte à la banque. Il en donne une deuxième à chaque jeu. Une fois les cartes distribuées, elles sont retournées en commençant par Punto.

    Si la ponte obtient :

    • Un total de 0 à 5, le croupier est obligé de tirer une carte
    • Un total de 6 à 7, le croupier s’en tient à son jeu
    • Un total de 8 ou 9, le croupier abat les cartes et compare avec la banque

    Banco reçoit  une troisième carte en fonction de son propre jeu et du jeu Punto. Les cas de figure sont les suivants :

    • Si Banco a un total de 7, il ne tire pas de troisième carte (on dit que Banco reste).
    • Si Banco a un total de 0, 1 ou 2, il tire systématiquement une troisième carte.

    Si Banco a un total de 3, 4, 5 ou 6 et si Punto a tiré une troisième carte, les règles sont les suivantes :

    Si Banco a un total de : Il doit tirer uniquement si
    la 3ème carte donnée à Punto a une valeur de :
    3 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 9
    4 2, 3, 4, 5, 6, 7
    5 4, 5, 6, 7
    6 6, 7
    • Si Banco a un total de 3, 4, 5 ou 6 et que Punto n’a pas tiré de troisième carte, Banco tire une troisième carte uniquement si la valeur de son jeu est de 3, 4 ou 5.

    Une fois que toutes les cartes ont été distribuées, les valeurs des jeux Punto et Banco sont comparées. Le plus haut score gagne et 3 cas de figure sont possibles : PUNTO GAGNANT, BANCO GAGNANT ou ÉGALITÉ.

    Paiement des combinaisons gagnantes :

    • Banco : 19 pour 20 (1 fois la mise moins 5%)
    • Punto : 1 fois la mise
    • Egalité : 8 fois la mise
  • Consulter les règles du Poker

    Texas Hold'Em :


    Le bouton représente le donneur.

    Le joueur immédiatement à gauche du bouton est de petite blind, et le suivant de surblind.

    Chaque joueur reçoit deux cartes fermées.

    Le joueur à gauche de la surblind parle en premier.

    Chaque joueur a la possibilité de suivre, relancer ou se coucher.

    Quand les enchères sont à égalité, le croupier donne le flop : trois cartes sont ouvertes au milieu du tapis et communes à tout le monde.

    Un tour d’enchères commence par le joueur situé à gauche du bouton.

    Quand les enchères sont à égalité, le croupier donne le tournant : une quatrième carte est ouverte au milieu.

    Nouveau tour d’enchères.

    Quand les enchères sont à égalité, le croupier donne la rivière : une cinquième carte est ouverte au milieu.

    Dernier tour d’enchères.

    Une fois les enchères à égalité, il y a abattage des cartes et les combinaisons sont comparées.

    Le principe est de faire la meilleure main possible avec les 5 cartes communes et les 2 cartes propres à chaque joueur.

    Une fois le coup terminé, le bouton passe au joueur suivant (à gauche) et une nouvelle main est distribuée.

    Omaha :

    L’Omaha se joue comme le Texas Hold’Em sauf que le croupier distribue 4 cartes à chaque joueur. Le principe est de faire la meilleure combinaison possible en utilisant obligatoirement 2 cartes de sa main. Les joueurs ne peuvent donc pas utiliser l’intégralité du tableau.

    Omaha 5 :

    L’Omaha 5 se joue exactement comme l’Omaha sauf que chaque

    joueur reçoit 5 cartes.

    Omaha hi-lo :

    A l’Omaha hi-lo, le pot se partage entre la main la plus haute (comme à l’Omaha) et la main la plus basse, chaque joueur recevant 4 cartes.

    Pour disposer d’un bas il faut réunir 5 cartes de valeur égale ou inférieure à 8. Pour le bas les quintes et les couleurs ne comptent pas. Comme pour l’Omaha les joueurs doivent impérativement utiliser 2 cartes de leur main que ce soit pour le haut (hi) ou pour le bas (lo). Les cartes utilisées peuvent être les mêmes ou différentes.

    Omaha 5 hi-lo :

    L’Omaha 5 hi-lo se joue exactement comme l’Omaha hi-lo sauf que chaque joueur reçoit 5 cartes.

    Courchevel :

    Le Courchevel se joue comme l’Omaha 5. La seule différence est, qu’une fois toutes les cartes distribuées, le croupier dévoile la première carte du flop, avant que les enchères ne commencent. Les joueurs misent et une fois qu’ils sont tous au même niveau, le croupier retourne 2 cartes supplémentaires et ainsi le flop est complet. La suite se déroule exactement comme à l’Omaha 5.

    Courchevel hi-lo :

    Le Courchevel hi-lo se joue comme l’Omaha 5 hi-lo. La seule différence est, qu’une fois toutes les cartes distribuées, le croupier dévoile la première carte du flop, avant que les enchères ne commencent. Les joueurs misent et une fois qu’ils sont tous au même niveau, le croupier retourne 2 cartes supplémentaires et ainsi le flop est complet. La suite se déroule exactement comme à l’Omaha 5 hi-lo.

    Hi-lo Regular :

    Le hi-lo regular se joue comme un omaha hi-lo. La seule différence est que toutes les cartes sont disponibles pour le bas, comme au nullo.

    Un bas peut donc ressembler à  Roi-10-8-7-A.

    Stud :

    Au Stud chaque joueur reçoit en tout 7 cartes, 4 ouvertes (face en l’air) et 3 fermées (cachées). Le but du jeu est de réaliser la meilleure combinaison possible.

    Le Stud se déroule ainsi : le croupier commence par donner à chaque joueur 2 cartes fermées puis une ouverte. Un tour d’enchères peut alors commencer. Puis l’on donne une carte ouverte à tous les joueurs encore dans le coup. Celui qui a la meilleure main visible (composée de 2 cartes à cet instant précis) parle en premier lançant un tour d’enchères. Puis une nouvelle carte ouverte est distribuée, et ainsi de suite jusqu’à la dernière carte qui est fermée.

    Stud hi-lo :

    Le Stud hi-lo se joue et se déroule exactement comme un Stud. La seule différence est que le pot est partagé entre la meilleure main haute et la meilleure main basse. Pour réaliser un bas (lo), se référer au chapitre Omaha hi-lo.

    Seven Nullo :

    Le Seven Nullo se déroule exactement comme un Stud mais se joue en bas. Le principe est d’avoir la combinaison la plus basse possible, sachant que les quintes et les couleurs comptent. La meilleure main au Nullo est donc 6-4-3-2-A, et la suivante 6-5-3-2-A.

    Razz :

    Le Razz est un Stud, les enchères se déroulent donc comme lors d’un Stud. Le but du jeu est d’avoir la combinaison la plus basse. Les couleurs et les quintes ne comptent pas. La meilleure main est donc A-2-3-4-5.

    Deuce to Seven : 2 – 7 :

    Le Deuce to Seven Triple Draw est un poker fermé à 5 cartes joué « en bas », c'est-à-dire que le but du jeu est de réaliser la combinaison la plus basse possible. Il y a quatre tours d'enchères et trois tirages. Après chaque tour d'enchères, les joueurs décident de changer entre 0 et 5 cartes. Après le troisième et dernier tirage a lieu un dernier tour d'enchères.

    La meilleure combinaison possible au Deuce to Seven est 7-5-4-3-2, et la suivante 7-6-4-3-2. Les quintes et les couleurs comptent, et l’As est la meilleure carte du jeu.

    Badugi :

    Le Badugi est un poker fermé qui se joue à 4 cartes. Ce poker se déroule exactement comme le Deuce to Seven Triple Draw sauf que les mains ont une hiérarchie un peu différente. Le but du jeu est d’avoir 4 cartes de couleurs différentes ce qui correspond à une main de 4 cartes.

    Si le joueur n’a que 3 couleurs différentes (car il possède 2 cartes de la même couleur), la main de Badugi est appelée « main de 3 cartes ». Et ainsi de suite…

    N’importe quelle main de 4 cartes bat une main de 3 cartes qui bat une main de 2 cartes…

    Lorsque des joueurs ont des mains avec le même nombre de cartes on les compare de la façon suivante : il s’agit de former la combinaison le plus basse possible. La meilleure main est donc A-2-3-4, et peu importe la couleur de l’as. Si deux joueurs ont la même main, ils partagent. Mis à part ces subtilités, le déroulement des enchères et de la partie est exactement le même qu’en Deuce to Seven.

    Badeucey :

    Le Badeucey est une combinaison du Deuce to Seven et du Badugi.
    Le pot se partage donc entre la meilleure main de Deuce to Seven et la meilleure main de Badugi.
    En ce qui concerne le Badugi, l’As n’est plus la plus petite carte le meilleur jeu de Badugi est donc 2-3-4-5.
    Il est possible de remporter l’intégralité du pot si on possède les meilleures mains de Deuce et Badugi.
    La meilleure main de Badeucey est donc 2-3-4-5-7 avec 2-3-4-5 de couleurs différentes.
    Le déroulement des enchères et de la partie est exactement le même qu’en Deuce to Seven et Badugi.

    Ace to five :

    Ce poker se déroule exactement comme le Deuce to Seven Triple Draw sauf que les mains ont une hiérarchie un peu différente. Comme en Deuce to Seven, il s’agit de former la combinaison la plus basse possible, mais ici les couleurs et les quintes ne comptent pas. Autrement dit, la main -5-4-3-2-A est la meilleure possible même si toutes les cartes appartiennent à la même famille (pique, cœur, carreau, trèfle). Cette main reine est ce que l’on appelle « la Roue » (Wheel). La main suivante est 6-4-3-2-A et la suivante, 6-5-3-2-A.

    Mis à part cette subtilité, le déroulement des enchères et de la partie est exactement le même qu’en Deuce to seven.

  • Consulter les règles du Poker 21

     

    But du jeu :

    Le joueur, opposé à la banque représentée par le croupier, doit se rapprocher le plus de 21 avec ses cartes sans jamais dépasser.


    Valeur des cartes : les cartes de deux à neuf ont leur valeur nominale - dix, valet, Dame, Roi, appelées aussi « buches » valent 10 points et l’as vaut, au choix du joueur, 1 ou 11 points.


    Déroulement de la partie :

    Le poker 21 se joue avec 6 jeux de 52 cartes distribuées avec un sabot. Les 5 premières cartes du sabot ne sont pas jouées, elles sont « brulées ». Il y a deux cases de mise : POK qui correspond à la mise pour le poker et 21 qui correspond à la mise du 21 (Black Jack). Le  croupier distribue deux cartes au joueur et une seule à la banque.

    Après la distribution initiale, vous pouvez vous en tenir à votre jeu (en annonçant au croupier « Reste ou Passe ») ou demander une autre carte (en annonçant « carte ») pour améliorer votre total.

    Si vous dépassez 21 points, vous perdez automatiquement.

    Lorsque tous les joueurs ont fait leurs jeux, le croupier sert la banque tant que son total est égal ou inférieur à 16 et s’arrête si la banque a 17 points ou plus.

    Vous avez gagné votre mise si votre total est supérieur à celui de la banque sans avoir dépassé 21, si la banque dépasse 21 ou si vous avez fait « 21 » en 2 cartes..

    En cas d’égalité entre le joueur et la banque, le coup est nul et le joueur récupère sa mise.

    Vous faites « 21 » (appelé « Black Jack » en Casino) quand vous obtenez 21 avec les deux premières cartes distribuées (as + une carte valant dix). Si le croupier fait également « 21 », le coup est nul pour vous et les autres joueurs perdent leur mise.

    POUR ALLER PLUS LOIN… Vous pouvez augmenter votre mise initiale une fois que le jeu est commencé de 2 façons :

    «Double-down» (Doubler la mise initiale) : si votre jeu vous paraît intéressant (quand par exemple la banque a commencé avec un 3, 4, 5 ou 6) après la distribution des deux premières cartes, vous pouvez doubler votre mise mais vous ne recevrez qu’une seule carte supplémentaire.

    « Split » (dédoubler 2 cartes identiques) : quand vous recevez deux cartes semblables, vous pouvez les séparer pour constituer deux jeux différents et ainsi augmenter votre mise. Si vous obtenez une troisième carte identique, vous pouvez constituer un troisième jeu, en remettant une mise identique à celle de départ à chaque nouveau jeu. Vous pouvez spliter autant de fois que vous avez de cartes identiques.
    Pour les as, c’est un peu différent, vous n’avez droit qu’à une seule carte sur chaque jeu sans autre possibilité de séparation. Dans ce cas, si vous recevez un 10, la valeur équivaut à 21 mais n’est pas considérée comme un « 21 » en 2 cartes (black-jack).

    PAIEMENTS DU 21 :
    Point supérieur à la banque : 1 fois la mise

    « 21» en 2 cartes : 1 fois ½ la mise (si vous misez 20 €, vous remportez 30 € et récupérez les 20 € de votre mise).

    Une fois la partie 21 terminée, le croupier doit tirer un complément de cartes à la banque pour obtenir un jeu de 5 cartes.

    COMBINAISONS GAGNANTES ET PAIEMENTS DU «POK» :

    1 paire (minimum paire de valet) : deux cartes identiques (1 fois la mise).
    • 2 paires
    : deux fois deux cartes identiques (2 fois la mise).
    • Brelan
    : trois cartes identiques (3 fois la mise).
    • Quinte
    : suite de cinq cartes (4 fois la mise).
    • Couleur
    : cinq cartes de la même couleur (5 fois la mise).
    • Full
    : trois cartes identiques et deux autres cartes identiques (7 fois la mise).
    • Carré
    : quatre cartes identiques (20 fois la mise).
    • Quinte flush
    : suite de cinq cartes de la même couleur (50 fois la mise).
    •Quinte flush royale
    : 10, valet, dame, roi et as de la même couleur (100 fois la mise).

  • Consulter les règles du Carribean stud poker

     

    But du jeu :

    Le joueur doit avoir une main (on appelle « main » le jeu de cinq cartes que le joueur a en sa possession) avec une combinaison de cartes de valeur supérieure à celui de la banque, représentée par le croupier.

    Déroulement de la partie :

    Le Stud poker se joue avec un jeu de 52 cartes. Le joueur doit poser une mise sur la case « Ante » placée devant lui.
    En partant de sa gauche, le croupier distribue cinq cartes face cachée à chaque joueur et à la banque. La cinquième carte de la banque est découverte.

    Après la distribution, le joueur regarde ses cartes. Il a alors deux options de jeu :

    • Si sa main lui semble intéressante, il peut décider de relancer et de jouer ainsi contre la main de la banque. Il place alors sur la case « Bet » (« Relance ») le double de sa mise initiale.

    • Si sa main lui semble trop faible pour jouer contre la banque, il peut choisir d’abandonner la partie en annonçant « Passe » et en posant ses cartes faces cachées. Il perd alors sa mise et pose ses cartes devant lui.

    Lorsque tout le monde a fait son choix, les cartes de la banque sont découvertes. La main de la banque peut jouer contre celle des autres joueurs uniquement si la banque est qualifiée. Elle doit pour cela avoir as et un roi ou mieux dans sa main.

    • Si la banque est qualifiée : vous gagnez si vous avez une meilleure combinaison qu’elle. Paiements : 1 fois la mise pour le pari « Ante » et selon la combinaison pour le pari «Bet» (voir ci-dessous les paiements).

    • Si la banque n’est pas qualifiée : le croupier l’annonce et paie à égalité les mises placées sur « Ante » mais ne paie pas les mises placées sur « Bet ».

    ACHAT DE CARTE :

    Si la main du joueur lui semble intéressante mais pas suffisante, il a la possibilité d’acheter une carte pour le montant de sa mise initiale (Ante). Le joueur place alors la carte face cachée dont il veut se défausser et le croupier lui en donne une nouvelle.

    L’achat d’une carte entraine la perte du bonus.

    POUR ALLER PLUS LOIN…

    Il est possible de « jouer à l’aveugle » la case à sa droite et la case à sa gauche si les places à côté de vous sont vacantes.

    Dans ce cas de figure, vous pariez avant la distribution des cartes à la fois sur « Ante » et sur « Bet » et vous ne pouvez pas regarder les cartes avant que le croupier ne les découvre, c’est la surprise du jeu.


    COMBINAISONS GAGNANTES ET PAIEMENTS

    (Paiement Maximum : 20 000 € par main)

    L’ordre de valeur des cartes de façon décroissante est le suivant : as, roi, dame, valet, dix, neuf, huit, sept, six, cinq, quatre, trois et deux. L’as vaut 1 pour la quinte et la quinte flush.

    • 1 paire
    : deux cartes identiques (1 fois la mise).
    • 2 paires
    : deux fois deux cartes identiques (2 fois la mise).
    • Brelan
    : trois cartes identiques (3 fois la mise).
    • Quinte
    : suite de cinq cartes (4 fois la mise).
    • Couleur
    : cinq cartes de la même couleur (5 fois la mise).
    • Full : trois cartes identiques et deux autres cartes identiques (7 fois la mise).
    • Carré
    : quatre cartes identiques (20 fois la mise).
    • Quinte flush : suite de cinq cartes de la même couleur (50 fois la mise).
    • Quinte royale : 10, valet, dame, roi et as de la même couleur (100 fois la mise).

    LE BONUS - facultatif

    Mise minimum - maximum : 2 euros.

    Le joueur peut poser une mise de € 2 sur la case « Bonus » placée devant lui.

    Le croupier paye le Bonus à partir de la couleur, sans achat de carte, et même si la banque n’est pas qualifiée.

    COMBINAISONS GAGNANTES ET PAIEMENTS DU BONUS

    Couleur : 100 fois la mise (€ 200)
    • Full
    : 150 fois la mise (€ 300)
    Carré : 1 000 fois la mise (€ 2 000)
    • Quinte flush : 1 600 fois la mise (€ 3 200)
    • Quinte flush royale : 4 000 fois la mise (€ 8 000)

    En cas de non qualification de la banque, les mises gagnantes par bonus doivent être annoncées par le joueur au croupier.

  • Consulter les règles du Baccara

    But du jeu :

    Opposés au banquier, les deux tableaux, représentés chacun par un joueur doivent obtenir ou s’approcher le plus de 9 points avec un maximum de trois cartes.

    La table est divisée en  deux « tableaux », et les joueurs peuvent miser sur le 1er tableau, le 2ème tableau ou sur les deux en même temps. Le banquier joue contre les deux « tableaux » et prend une troisième carte en fonction d’un tableau de tirage.

    Valeur des cartes :

    Les cartes ont leur valeur nominale  - dix, valet, Dame, Roi valent zéro point et l’as vaut 1 point.

    La valeur d’un jeu s’obtient par addition en ne retenant que les unités. Par exemple, 6 + 5 = 11 = 1 au total, 4 + 6 = 10 = 0 au total, dans ce cas on dit « Baccara »

    Déroulement de la partie :

    Le Baccara se joue avec 6 jeux de 52 cartes distribuées avec un sabot.

    Deux employés prennent place autour de la table de jeu. Un croupier s’occupe des mises et de faire passer les cartes aux joueurs. Il distribue les cartes et joue contre les autres joueurs. La table est séparée en deux : d’un côté le premier tableau et de l’autre le deuxième tableau qui comptent six places chacun. Le banquier et le croupier, placés au milieu des deux tableaux, se font face.

    Lorsque le croupier annonce « faites vos jeux », Vous devez misez devant vous. Il vous est également possible de miser sur l’autre tableau.
    Ainsi, si vous êtes assis du côté du tableau 1, vous pouvez parier sur le tableau 2. Les paris à cheval sont également envisageables, vous pariez alors sur l’un et l’autre tableau. Les mises sont toutes payées à égalité.

    Le croupier annonce ensuite « Rien ne va plus », les mises sont interdites et le banquier commence la distribution des cartes.

    Pour chaque tableau, un seul joueur prend la main à tour de rôle et la garde tant que le coup est gagnant.

    Le banquier distribue 2 cartes à chacun des tableaux faces cachées et deux pour lui également faces cachées :

    • Si le joueur obtient un total de 0 à 4, il est obligé de demander une carte (en annonçant « carte »)
    • Si le joueur obtient un total de 5, il est libre de demander ou pas une carte supplémentaire
    • Si le joueur obtient un total de 6 ou 7, il doit s’en tenir à son jeu (en annonçant « pas de carte » ou « non »)
    • Si le joueur obtient un total de 8 ou 9, il étale ses cartes, on dit qu’il y à abattage.
    • Si le joueur demande une carte supplémentaire, le banquier la distribue face visible. Selon sa valeur, le banquier décide ou non de tirer une carte pour lui.
    • Si le banquier obtient avec ses deux premières cartes un total de 8 ou 9, il ramasse les cartes directement sans en donner une supplémentaire aux joueurs.

    Vous gagnez si le tableau sur lequel vous avez parié obtient un total supérieur à celui du banquier.

    Paiement des combinaisons gagnantes :

    Si votre tableau gagne, vous serez payé à 1 fois votre mise initiale :
    (si vous misez 20 €, vous remportez 20 € et récupérez les 20€ de votre mise).

    Si vous avez parié à cheval, 2 cas de figures :

    -          Le 1er tableau est gagnant, égalité sur le second tableau : les chevaux gagnent de moitié (ex : si vous misez 40€, vous remportez 20€ et récupérez les 20€ de votre mise initiale)

    -          Egalité avec un des deux tableaux, le second tableau est perdant : les chevaux perdent de moitié (ex : si vous misez 40€, vous récupérez 20€ sur votre mise initiale)

    Si vous perdez, vous perdez votre mise.

    Cas de « l’abattage »

    Si le total des deux premières cartes de la main totalise 8 ou 9, il s’agit d’un « l’abattage» une main gagnante. Si le joueur ET le banquier obtiennent un « l’abattage», alors le plus élevé l’emporte.

    La troisième carte est tirée lorsque ni le joueur, ni le banquier n’ont obtenu un naturel au premier tirage.

  • Consulter les règles du Poker 3 cartes

    But du jeu :

    le joueur doit avoir une main (on appelle « main » le jeu de trois cartes que le joueur a en sa possession) avec une combinaison de cartes de valeur supérieure à celui de la banque, représentée par le croupier.

    Déroulement de la partie :

    Le Poker 3 cartes se joue avec un jeu de 52 cartes. Pour que la partie commence, le joueur doit obligatoirement miser sur « Ante », le pari « Pair plus » étant facultatif.

    • Le pari « Ante » permet de jouer contre la main de la banque. Le joueur pose sa mise sur la case « Ante » placée devant lui.

    • Le pari « Pair plus » permet au joueur de miser sur la main qu’il va obtenir. Ce pari est gagnant s’il obtient au minimum une paire ou toute autre combinaison (voir ci-dessous), indépendamment du jeu de la banque.

    Une fois que les paris sont faits, le croupier distribue trois cartes face cachée à chaque joueur et à la banque.

    Après la distribution, le joueur regarde ses cartes. Il a alors deux options de jeu :

    • Si sa main lui paraît intéressante, il peut décider de relancer et de jouer ainsi contre la main de la banque. Il place alors sur la case « Play» une mise égale à sa mise initiale.

    • Si sa main lui semble trop faible pour jouer contre la banque, il peut choisir d’abandonner, il perd alors sa mise et pose ses cartes devant lui.

    Lorsque tout le monde a fait son choix, les cartes de la banque sont découvertes.

    La main de la banque peut jouer contre celle des autres joueurs uniquement si la banque est qualifiée. Celle-ci doit pour cela avoir au minimum une dame dans sa main.

    • Si la banque est qualifiée, vous gagnez si vous avez une meilleure combinaison qu’elle. Paiements : 1 fois la mise pour les paris « Ante » et « Play ».

    • Si la banque n’est pas qualifiée, le croupier paie à égalité les mises placées sur « Ante » mais ne paie pas les mises placées sur « Play ».

    Quand aucune combinaison n’a été réalisée mais que le joueur a relancé, celui de la banque ou du joueur qui a la carte la plus haute dans son jeu a gagné et s’il y a égalité de carte la plus haute, c’est la deuxième carte la plus haute qui détermine le gagnant.

    Si vous avez parié sur « Ante » et « Play », vous pouvez gagner le « Ante bonus » à condition que la banque soit qualifiée et que votre main soit supérieure. Pour cela, il faut avoir obtenu une suite, un brelan ou une suite dans la couleur, appelée aussi tierce flush.

    POUR ALLER PLUS LOIN…

    Il est possible de « jouer à l’aveugle » à côté de vous si les places sont vacantes. Dans ce cas de figure, vous pariez avant la distribution des cartes à la fois sur « Ante » et sur « Play » et vous ne pouvez pas regarder les cartes avant que le croupier ne les découvre.

    COMBINAISONS GAGNANTES ET PAIEMENTS

    L’ordre de valeur des cartes de façon décroissante est le suivant : as, roi, dame, valet, dix, neuf, huit, sept, six, cinq, quatre, trois et deux. L’as vaut 1 pour la suite et la suite dans la couleur.

    « Pair plus » :
    • 1 paire : deux cartes identiques (1 fois la mise)
    • Couleur (Flush) : trois cartes de la même couleur (3 fois la mise)
    • Tierce (Straight) : suite de trois cartes (6 fois la mise)
    • Brelan (Three of kind) : Brelan, trois cartes identiques (30 fois la mise)
    • Tierce Flush (Straight flush) : suite de trois cartes de la même couleur (40 fois la mise).

    « Ante bonus » :
    • Tierce (Straight) : 1 fois la mise
    • Brelan (Three of kind) : 4 fois la mise
    • Tierce Flush (Straight Flush) : Suite dans la couleur: 5 fois la mise.